La candidature de la bibliothèque universitaire de l’université Claude Bernard Lyon 1 est représentée par Alice Laforme, économe de flux à la Direction du Patrimoine.
Elle a effectué son retour d’expérience lors de la réunion candidats du 14 mai 2024.    

La bibliothèque possède une surface chauffée et ventilée de 8 330 m², dispose de 1 024 places assises, sans compter les agents qui travaillent sur place tous les jours.  

C’est un bâtiment qui a été construit en 1964, et il n’y a pas eu de grosse rénovation depuis, la base du bâti était plutôt bien réalisée. Il y a eu de la maintenance et des changements effectués au niveau des équipements, notamment avec l’installation de circulateurs à débit variable, du calorifugeage dans la sous-station, etc.  

 

Pourquoi participer à CUBE ETAT ?  

 

Alice explique les motivations de l’engagement de l’université : “On a souhaité se lancer dans le concours CUBE afin d’encourager les occupants et les agents de la bibliothèque à se lancer dans une dynamique de coopération et d’échange entre les services. On a sélectionné deux bâtiments : la bibliothèque et un bâtiment plutôt orienté recherche”.  

Un contact était déjà établi auprès des utilisateurs dans ces 2 bâtiments, c’est pour cette raison qu’ils ont été sélectionnés, afin de renforcer ce lien.  

Les agents de la bibliothèque sont déjà très sensibilisés sur la thématique du développement durable, ils ont déjà eu l’occasion de mettre en place des actions, qui sortent du cadre de l’énergie, mais bien liées au thème : sur la biodiversité, les déchets, etc. 

L’université a développé sa cellule énergie depuis mars 2023, un premier travail sur la réduction du chauffage a été effectué.
De plus, quasiment tous les équipements du bâtiment sont reliés à une GTC (Gestion Technique Centralisée), ce qui permet de régler et d’optimiser les réglages de façon optimale avec les usagers.  

 

Les leviers techniques en place ou envisagés 

 

Depuis mars 2023, plusieurs leviers ont été mis en place, ils ont été poursuivis depuis le début du concours pour générer des économies.  

Voici la liste fournie par Alice :  

  • Poursuite du relamping  
  • Ajouts de fonctionnalités sur la GTC : en particulier des actions sur le free cooling (utilisation de l’air extérieur pour refroidir l’air ambiant) pour la période estivale  
  • Echanges avec les occupants pour modifier les réglages techniques et améliorer le confort (loi d’eau et horaires)  
  • Arrêt du plancher chauffant dans la tour d’escalier de la bibliothèque : une des principales actions qui a permis de générer des économies d’énergie. Seul le chauffage lié à l’arrivée d’air a été conservé dans cet espace.  
  • Repérage des robinets thermostatiques défectueux sur l’étage le mieux chauffé  
  • Etudier le groupe froid  
  • Pour la suite : un travail sur l’électricité est envisagé.  

 

Mobiliser les occupants : actions et réflexions en place et envisagées  

 

Plusieurs actions ont été menées par Alice et son équipe auprès des occupants.  

Un échange régulier a été mis en place avec l’équipe projet du concours, composée de la directrice adjointe, des agents de la bibliothèque et un élu étudiant. 2 réunions ont eu lieu pour discuter du plan d’action et pour programmer un événement de lancement.  

Pour cette occasion une animation avec un Kahoot! (quiz) a été organisée, cela a été l’occasion d’expliquer aux étudiants présents que le bâtiment s’est lancé dans une démarche d’économies d’énergie et de les faire participer à une activité.  

Lors de la première réunion, un atelier “boule de neige” a été mis en place pour faire ressortir les idées d’action de chacun et chacune, pour éviter que cela vienne seulement de la Direction du Patrimoine et que ça implique également tous les membres de l’équipe. 

Un plan de recensement des robinets thermostatiques endommagés a été établi, un agent de la bibliothèque s’est ensuite chargé d’aller vérifier sur le terrain, cela a permis d’identifier lesquels devaient être remplacés.  

Un des projets de l’équipe est de faire visiter la chaufferie et de réaliser une exposition guidée, via l’accompagnement du Cerema.  

Afin de communiquer les résultats mensuels, Alice a créé une affiche qui est exposée sur les panneaux d’informations installés dans le hall d’entrée de la bibliothèque.
Alice a repris les données présentes sur l’espace candidat : les données de consommation prévisionnelles et réelles. Elle y indique les actions mises en place dans le bâtiment, le classement : le fait d’avoir des bons résultats aide aussi à susciter l’attention !

Exemple d’affiche réalisée par Alice :

Les obstacles et les héritages à la suite du concours  

 

Un des principaux obstacles rencontrés dans la bibliothèque est lié à la gestion du confort des agents dans le hall, les portes qui donnent sur la cage d’escalier (dans lequel le chauffage a été coupé) restent ouvertes en permanence, ce qui impacte fortement la température. De ce fait, la direction du patrimoine a choisi de donner aux agents des radiateurs d’appoints plutôt que d’avoir à rallumer les rideaux d’air chaud électriques du Hall.

Il y a un nombre important d’étudiants qui se rendent quotidiennement à la bibliothèque, de ce fait il est compliqué de pouvoir sensibiliser tout le monde sur la question des économies d’énergie.  

Il y a des “fonds anciens” qui nécessitent une gestion d’ambiance précise et sur laquelle il y a moins de marge de manœuvre.  

 

En ce qui concerne les héritages, Alice espère faire perdurer la dynamique mise en place à l’occasion du concours CUBE et de conserver les économies acquises, de les améliorer et de diffuser les bonnes pratiques sur les autres bâtiments de l’université.  

Le mot de la fin est donné aux agents de la Bibliothèque : « Les scientifiques sont unanimes : gaspiller l’énergie est intenable dans la conjoncture climatique actuelle.
En BU Sciences, nous sommes donc vigilants sur son utilisation, et nous préférons dépenser la nôtre utilement : pour diffuser les savoirs et accueillir les usagers  ! » .